Réunion du Groupe Consultatif – Octobre 2015

2ème réunion du Groupe Consultatif International de la Fisheries Transparency Initiative
Date: 21 Octobre 2015
Durée de l’événement9h – 17h
Lieu: Viale delle Terme di Caracalla, 00153 Rome / Italie
Organisée par: Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)
Dirigée par: HUMBOLDT-VIADRINA Governance Platform

 

FAO headquarters

Quartiers généraux de la FAO, Rome/Italie

Réuni au quartier général de la FAO pour consolider le travail commencé lors de la première réunion de Berlin, le Groupe Consultatif International a poursuivi ses discussions sur les éléments de transparence de la Fisheries Transparency Initiative.

 

La réunion a été préparée et animée par la HUMBOLDT-VIADRINA Governance Platform (qui sert de Secrétariat à l’Initiative) et accueillie par l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO).

 

« Nous sommes très heureux de vous retrouver ici dans le quartier général de la FAO, qui est un moteur essentiel des réformes dans le secteur des pêches », a déclaré Sven Biermann, directeur intérim des programmes de la FiTI.

 

Le temps d’une journée, 30 représentants de tout secteur ont accepté l’invitation du Secrétariat de la FiTI à participer aux réflexions. Etaient entre autres présents des représentants de gouvernements du Costa Rica, d’Indonésie, de Mauritanie et des Seychelles, qui avaient déjà participé à la 1ère réunion à Berlin.

 

Pour cette deuxième réunion, le groupe a également accueilli à la table des discussions un représentant de la délégation permanente de la Fédération de Russie à la FAO.

 

En accord avec le processus inclusif de la FiTI, la réunion a également rassemblé des représentants d’institutions internationales, du secteur privé, d’organisations de la société civile et du monde académique. Ont ainsi participé aux discussions des représentants de l’Union Européenne, la FAO, la GIZ, l’Agence Suédoise pour la gestion marine et de l’eau, la Banque Mondiale, Cepesca, le Partenariat pour la Pêche Durable, Greenpeace, Oceana, Mauritanie 2000, la Coalition pour des Accords de Pêche Equitables, etc.

 

Après avoir salué la mission de la FiTI de rendre la pêche plus responsable et plus durable, Mr. Audun Lem, Directeur Adjoint de la Division Politique et Economique du Département des Pêches et de l’Aquaculture, a ouvert la réunion. Les objectifs de la FiTI, a-t-il déclaré, sont en ligne avec les propres objectifs de la FAO.

 

En effet, le besoin de transparence et de participation occupe une place centrale dans les recommandations et les lignes directrices de la FAO, notamment dans les Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts de la FAO (2012) et les Directives volontaires visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté (2015).

 

M. Lem s’est également réjoui de voir la Mauritanie prendre un rôle de leader dans cette initiative, un rôle que le Ministre Mauritanien des Affaires Economiques et du Développement S.E. Sid’Ahmed Raïss a confirmé dans ses remarques de bienvenue : « A la clôture de la 1ère Conférence Internationale de la FiTI, une fois que les principes de l’initiative seront établis, la Mauritanie annoncera publiquement son engagement à prendre part au processus de la FiTI », a affirmé S.E. Sid’Ahmed Raïss.

 

Les discussions ont ensuite été engagées après que le Ministre a remis l’accent sur le fait que la FiTI devrait se concentrer dans un premier temps sur l’accès aux ressources marines dans les ZEEs des pays.

 

Après avoir évoqué en détails les éléments de transparence sur lesquels la FiTI pourrait se concentrer (le rapport de la réunion sera bientôt disponible), les participants ont également rappelé que certains éléments pourraient représenter un défi au moment de définir le Standard de la FiTI et qu’il est par conséquent nécessaire de les prendre en compte. Entre autres, les participants ont souligné l’importance de tenir compte du coût de la procédure de rapport, de la nécessité de trouver une solution pratique pour réunir les informations des pêcheries artisanales et du problème des clauses de confidentialité dans certains accords de pêche.

 

C’est précisément pour remédier au défi que représentent la collecte et la vérification d’informations des pêcheries artisanales que décision a été prise de créer un Groupe Technique de Travail.

 

La réunion a été conclue avec l’annonce de S.E. le Ministre que la 1ère Conférence Internationale de la FiTI, initialement prévue pour le 14 Décembre 2015, serait reportée au début du mois de Février 2016. Cette décision intervient en réponse aux requêtes d’un grand nombre de hauts dirigeants qui ne pouvaient initialement pas prendre part à cet événement. La date de la Conférence a maintenant été arrêtée au 3 Février 2016.

 

La prochaine réunion du Groupe Consultatif sera organisée le Mercredi 4 Février 2016 en Mauritanie, directement après la conférence internationale.

Plus d’informations sur la réunion sont disponibles dans le rapport de la réunion (disponible uniquement en anglais).

Ce diaporama nécessite JavaScript.