Le Standard de la FiTI maintenant prêt pour adoption lors de la 2ème Conférence de la FiTI à Bali (27/04/2017)!

En se basant sur les résultats de la consultation multipartite, le Secrétariat International de la FiTI a désormais finalisé la première version du Standard de la FiTI (Version 20 avril 2017).

Cette version sera présentée pour adoption lors de la 2ème Conférence Internationale de la FiTI, qui aura lieu à Bali, le 27 avril 2017.

Le Secrétariat International de la FiTI a été ravi de recevoir divers commentaires de la part de tous les groupes multipartites sur la version provisoire du Standard de la FiTI au cours de la période de Consultation, qui a eu lieu du 6 mars 2017 au 19 mars 2017. L’objectif de la consultation était de donner aux parties prenantes l’opportunité de fournir leurs derniers commentaires, d’identifier les domaines qui nécessiteraient davantage de précisions et de suggérer des améliorations supplémentaires.

Cette procédure a été très utile pour mettre en valeur des points requérant davantage de précisions ou des amendements afin de garantir que le Standard soit compréhensible et applicable à tous les pays.

Outre des précisions concernant la rédaction et la nomenclature, les commentaires suivants ont été intégrés à la version finale:

Une amélioration progressive: Certains commentaires ont laissé entendre que ce principe clé de la FiTI n’était pas clairement formulé dans la version provisoire du Standard (6 mars 2017). Cela a été spécifié par la suite dans la section B.1, soulignant que tout pays peut mettre en œuvre la FiTI, y compris ceux dont les ressources pour la collecte d’informations sont limitées.

En résumé, le Standard de la FiTI requiert que les pays mettant en œuvre la FiTI doivent fournir des informations accessibles et exhaustives sur le secteur des pêches dans le domaine public (c’est à dire en ligne) selon 12 exigences de transparence. Cependant, dans le cas où de telles informations n’existeraient pas car elles n’auraient pas été rassemblées jusqu’à présent par les autorités nationales, la FiTI n’exige pas de conduire de vastes recherches primaires. Un pays peut cependant devenir conforme si ce statut est visible dans leur rapport de la FiTI et il demeure conforme si le pays démontre des améliorations progressives dans la collecte et la publication de ces informations au fil du temps. La même logique s’applique aux informations qui sont déjà fournies dans le domaine public, mais seraient perçues par le Groupe National Multipartite comme inaccessibles ou incomplètes.

Objet et portée du Rapport de la FiTI: Il a été indiqué que dans la version provisoire du Standard (6 mars 2017) le Rapport de la FiTI pourrait être perçu comme un processus à la fois complexe et de longue durée pour les pays mettant en œuvre la FiTI. Par conséquent, l’objet et la portée du Rapport de la FiTI ont été davantage éclaircis dans cette nouvelle version (section B.2).

En résumé, le Rapport de la FiTI est essentiellement une évaluation de la transparence, c’est-à-dire qu’il confirme que les informations publiées par les autorités sont complètes et accessibles. Il résume également les informations qui sont déjà existantes dans le domaine public. Les Rapports de la FiTI ne devraient par conséquent pas être considérées comme une source unique d’informations relatives aux pêches. Cependant, lorsque certaines informations ne sont pas publiées par les autorités nationales ou que les informations publiées sont perçues comme incomplètes ou inaccessibles, le Rapport de la FiTI tentera de fournir ces informations. Mais il ne doit s’agir que d’une mesure provisoire, les autorités nationales doivent rectifier ces problèmes au sein de leurs propres systèmes, et non dépendre de la FiTI pour publier leurs données.

Exigences Fondamentales de Transparence: La différenciation initiale entre les exigences fondamentales de transparence et les éléments de transparence a semblé porter à confusion et présentait un certain double emploi. Cela a été corrigé et toutes les exigences de transparence sont à présent énoncées dans une section détaillée du Standard de la FiTI (section B.1).

En tout, ce sont 12 exigences de transparence pour lesquelles les pays mettant en œuvre la FiTI doivent fournir une évaluation sur la disponibilité, l’accessibilité et l’exhaustivité des informations.

Le Secrétariat International de la FiTI souhaiterait profiter de cette occasion pour remercier tous les contributeurs pour leurs efforts et leur temps!

Nous attendons impatiemment l’adoption du premier Standard de la FiTI lors de la 2ème Conférence Internationale, qui permettrait aux pays du monde entier de commencer la mise en œuvre de la FiTI.

Pour télécharger le Standard de la FiTI (20 avril 2017), veuillez vous référer à la page FiTI Standard.