Rédaction des Rapports FiTI

Le but global de la Fisheries Transparency Initiative (FiTI) est le suivant : encourager et aider les autorités publiques d’états côtiers à améliorer la collecte et publication en ligne, de manière exhaustive et accessible à tous, des données et informations relatives au secteur de la pêche.. Au cœur de ce projet se trouve le Standard FiTI. Ce dernier, organisé en 12 exigences, décrit aux autorités publiques quelles informations relatives à la pêche maritime se doivent d’être publiées en ligne.

Pour pouvoir mettre en œuvre la FiTI, le Groupe National Multipartite (GNM) du pays en question doit rédiger des Rapports FiTI sur une base annuelle. Ces rapports fournissent une évaluation de la disponibilité, accessibilité et complétude de l’information. Cependant, si les autorités nationales se voient dans l’impossibilité de publier l’information requise, la FiTI demande au GNM dans quelle mesure et sous combien de temps il est possible de remédier à ce manque. Dans le Standard FiTI, il en est question comme réalisation “d’améliorations graduelles”.

Le Rapport FiTI n’est pas qu’un moyen de s’assurer de la conformité d’un pays au Standard FiTI, c’est-à-dire un rapport technique décrivant comment obtenir le statut de conforme pour un pays. C’est bien plus la possibilité, d’après la FiTI, pour les pays de mise en œuvre, d’atteindre les trois buts suivants :

  • Fournir un résumé succinct des informations liées aux exigences de transparence, permettant une meilleure compréhension de chacun et chacune, et un meilleur débat public
  • Faire part des suggestions exprimées par le GNM pour progressivement améliorer l’accès public à l’information et suivre les progrès accomplis
  • Savoir dans quelle mesure l’information publique relative au secteur de la pêche est considérée comme fiable

Le GNM du pays concerné doit nommer un Rédacteur de Rapport, chargé de collecter toute information concernant les exigences de transparence telles que décrites dans la section B.1 du Standard FiTI. Son rôle est crucial pour la FiTI, aussi bien au niveau national qu’international. Il doit travailler en collaboration avec le GNM et l’aider à rédiger un Rapport FiTI annuel conformément au Standard FiTI.

Une Note d’Orientation a été publiée, pour aider le Rédacteur de Rapport à rédiger des rapports annuels au nom du GNM de la FiTI. Cette Note d’Orientation n’inclut pas de nouvelles exigences qui viendraient s’additionner à celles présentes dans le Standard FiTI, mais fournit plutôt de plus amples informations et conseils pour mieux réaliser les missions attendues. Ainsi, lors du processus de rédaction d’un Rapport FiTI selon la Section B.2 du Standard FiTI, le GNM doit suivre les six étapes suivantes :

De plus, la Note d’Orientation développe quatre points clés présents dans le Standard FiTI, permettant d’aider le Rédacteur de Rapport à évaluer la conformité aux 12 exigences de transparence.

La Note d’Orientation montre également comment anticiper et réagir face à la difficulté de rédiger un Rapport FiTI, décrit les parties obligatoirement présentes dans un Rapport FiTI, aide à l’évaluation effective de chaque exigence de transparence ou encore fournit des exemples types de Termes de Référence (TdR).

La Note d’Orientation n’est actuellement disponible qu’en anglais, la version française étant attendue d’ici septembre 2019.