La Guinée accueille le 1er atelier sous-régional sur la transparence dans la pêche

CONAKRY – 02-03 juillet 2018. La capitale guinéenne était l’hôte du premier atelier sous-régional sur la transparence dans la gestion de la pêche en Afrique de l’Ouest.

Organisé par le Partenariat Régional pour la Conservation de la Zone Côtière et Marine de l’Afrique de l’Ouest (PRCM) avec le soutien de la Fondation MAVA, l’atelier a été organisé pour répondre à l’intérêt grandissant des pays ouest-africains pour la FiTI et pour renforcer les capacités des acteurs de la sous-région à promouvoir la FiTI dans leurs pays respectifs. La réunion s’adressait en particulier aux pays de la Commission Sous-Régionale des Pêches (CSRP), réunissant des représentants de différents groupes de parties prenantes, dont la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, la Guinée-Bissau et le Sierra Leone pour expliquer les caractéristiques de la FiTI et stimuler des discussions autour des enjeux de transparence et de participation dans le contexte de la sous-région.

L’atelier a été ouvert par S.E. Frédéric Loua, Ministre de la Pêche, de l’Aquaculture et des Affaires Maritimes. La bonne gouvernance dans la pêche est une condition essentielle à la durabilité des ressources halieutiques, a déclaré le Ministre dans ses propos liminaires.

La présence de représentants de haut niveau parmi les participants, tels que le Secrétaire Permanent du Ministère des Pêches de Gambie, Dr. Banja Bamba ; et le Secrétaire Général du Comité des Pêche pour le Centre Ouest du Golfe de Guinée (CPCO), M. Séraphin Dédi, a également été un indicateur clef de l’importance de tels enjeux pour la région.

L’atelier offrait également aux pays n’ayant pas encore entamé le processus FiTI l’opportunité d’apprendre de l’expérience des pays déjà engagés dans l’initiative, en particulier la Mauritanie ainsi que le pays hôte, la Guinée.

A travers des discussions ouvertes et interactives, les représentants du gouvernement, de l’industrie et de la société civile se sont accordés sur une liste de recommandations visant à soutenir le renforcement de la transparence et de la participation dans la pêche dans la région.

L’atelier s’est achevé par l’adoption de la « Déclaration de Conakry pour la Transparence en Afrique de l’Ouest », dans laquelle les participants en appellent aux gouvernements de la sous-région à mettre en œuvre la FiTI dans leur pays respectifs et encouragent les acteurs non-gouvernementaux ouest-africains à accompagner le processus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.