La Guinée réaffirme son engagement ferme envers la Fisheries Transparency Initiative

CONAKRY – 15 Décembre 2016. A l’occasion de la première mission officielle du Secrétariat International de la Fisheries Transparency Initiative (FiTI) dans la capitale guinéenne, le Président guinéen S.E. Prof. Alpha Condé, la Premier Ministre S.E. Mamady Youla et le Ministre de la Pêche S.E. André Loua ont réaffirmé leur détermination à faire de la Guinée l’un des premiers pays à mettre en œuvre la FiTI.

« Le secteur de la Pêche joue un rôle primordial pour mon pays grâce aux significatives retombées financières et sociales qu’il génère. Il est donc crucial pour nous Guinéens d’exploiter nos ressources halieutiques de façon durable. Je reprends les mots de notre Président S.E. Prof. Alpha Condé quand il affirme que nous sommes convaincus que nous ne pouvons garantir un développement durable de nos ressources halieutiques que si nous adoptons des principes de bonne gouvernance de nos pêches, des principes qui sont ancrés dans la transparence et dans la participation de tous les acteurs concernés. Je suis fier que la Guinée fasse partie des cinq pays pilotes de la FiTI et nous mettrons tout en œuvre pour accélérer notre contribution au programme afin d’être prêts pour le lancement de la FiTI en Avril 2017”, a déclaré S.E. André Loua. 

Le Ministre André Loua a signé au nom du Président un Protocole d’Accord avec la HUMBOLDT-VIADRINA Governance Platform, qui sert actuellement de Secrétariat International de la FiTI, pour accompagner la Guinée en vue de franchir les étapes d’adhésion à la FiTI et afin de développer le Standard de la Fisheries Transparency Initiative (FiTI).

La première mission du Secrétariat International de la FiTI a également permis de lancer officiellement le processus de la FiTI en Guinée lors d’un événement qui a réuni environ 80 acteurs issus du gouvernement, de l’industrie de la pêche et de la société civile.

“J’ai été très heureux de voir un tel engouement pour la FiTI en Guinée chez tous les groupes de parties prenantes. Je suis convaincu que cet enthousiasme et l’engagement au plus haut niveau envers les Principes de la FiTI joueront un rôle majeur en vue d’une meilleure gouvernance dans le secteur de la pêche en Guinée. Avec ces premières mesures, la Guinée démontre sa volonté d’agir en vue d’un développement durable de ses ressources halieutiques afin de garantir que sa population puisse continuer à en profiter sur le long-terme. C’est un signe très positif et j’attends avec impatience les prochaines étapes », a déclaré le Prof. Dr. Peter Eigen, Président du Groupe Consultatif International de la FiTI.

La Guinée fait partie des cinq pays pilotes (aux côtés de la Mauritanie, du Sénégal, des Seychelles et de l’Indonésie) ayant entamé le processus de mise en place de structures nationales multipartites afin de préparer la mise en œuvre de la FiTI, dont le commencement sera marqué par la 2ème Conférence Internationale de la FiTI le 27 Avril 2017 à Bali/Indonésie.