La Mauritanie consolide ses acquis vers une candidature à la FiTI

NOUAKCHOTT – 12-15 Septembre 2017. Pour la première visite depuis la transition de la FiTI vers sa phase de mise en oeuvre, le Secrétariat International de la FiTI a effectué une mission en Mauritanie pour faire le point sur le statut de mise en œuvre de la FiTI.

Cette transition de la FiTI vers sa phase de mise en œuvre, qui a été marquée par la 2ème Conférence Internationale de la FiTI lors de laquelle le Standard International de la FiTI a été adopté par les participants à la Conférence (voir Communiqué de Bali sur la FiTI), permet désormais aux pays de soumettre une candidature au Conseil d’Administration International de la FiTI pour devenir Candidats à la FiTI.

L’un des premiers objectifs de la mission était donc d’évaluer les progrès déjà accomplis dans l’exécution des étapes d’adhésion que tout pays se doit de compléter avant de soumettre une Candidature. En inclusion avec les acteurs impliqués dans le processus national de la FiTI, l’objectif de la visite était également d’identifier les prochaines priorités pour la Mauritanie.

Etant la deuxième fois que le Secrétariat International de la FiTI et le Groupe National Multipartite (GNM) de la FiTI se rencontraient, le but de la visite était également de renforcer les liens avec les Membres du Groupe, de répondre à leurs questions, de proposer un appui pour la suite de la mise en oeuvre et de rappeler leurs rôle et responsabilités dans le processus de la FiTI vis-à-vis des autres groupes de parties prenantes.

Des entretiens avec le Haut Responsable en charge de la mise en œuvre de la FiTI, avec le Secrétariat National de la FiTI (qui doit encore être institutionnalisé) et avec le GNM ont permis d’identifier des zones d’amélioration possible là où certaines étapes n’avaient pas été pleinement remplies. Il a été notamment convenu que toute la documentation liée au processus de la FiTI (nomination du Ministère en charge de la mise en œuvre de la FiTI et du Haut Reponsable ; détermination des profiles des Membres du GNM ; ainsi que la nomination des Membres) seraient centralisée de manière à être disponible pour tous.

Tous les acteurs ont partagé l’avis que l’institutionalisation du Secrétariat National de la FiTI au sein du Ministère des Pêches devrait être une priorité. En effet, ceci permettra de consolider le travail déjà effectué et de travailler main dans la main avec le Haut Responsable et le GNM pour franchir les dernières étapes.

L’engagement fort et la motivation de tous les acteurs impliqués dans la FiTI ont permis d’effectuer des avancées importantes en une semaine de visite. Des réunions de restitution organisées par certains des Membres du GNM (une réunion avec la Société Civile a été organisée immédiatement après la réunion du GNM) montre aussi l’engagement des Membres du GNM en dehors du groupe ainsi que leur compréhension de leur rôle en tant que représentant de leur groupe de parties prenantes.

Comme prochaine étape, la Mauritanie se concentrera sur les priorités identifiées dans le cadre du processus de la FiTI. L’objectif affiché du Haut Responsable et du GNM : soumettre une demande de Candidature pour la Mauritanie au Conseil d’Administration International de la FiTI d’ici fin 2017.