La transparence, un thème majeur lors de la Conférence Internationale au Japon

JAPON, 16-17 mai 2017: La Fisheries Transparency Initiative (FiTI – Initiative pour la Transparence des Pêches) a participé à la Conférence Internationale sur la Transparence et la Durabilité dans l’industrie des produits de la mer, qui s’est tenue le 16 et 17 mai 2017 à Tokyo, Japon. Cette conférence a été co-organisée par l’Agence Japonaise de Recherche des Pêches et de l’Education (FRA), Waseda University et The Nature Conservancy (TNC – Conservation de la Nature), qui a réuni approximativement 300 participants, représentant le gouvernement, le secteur privé, le milieu universitaire, les médias ainsi que des organisations intergouvernementales et non-gouvernementales.

Étant donné la position du Japon d’acteur majeur au sein de l’industrie mondiale de la pêche, à la fois en tant que consommateur et producteur, la conférence a fourni une opportunité idéale pour les nombreuses parties prenantes japonaises, préoccupées et affectées par la pêche illicite, non-déclarée et non-réglementée (IUU), de partager des informations ; d’apprendre comment les autres pays traitent des problématiques de transparence et de durabilité dans l’industrie des produits de la mer ; ainsi que d’aborder les prochaines étapes qui pourraient accroître la transparence et la durabilité dans l’industrie des produits de la mer au Japon.

Dans le cadre de la commission « Renforcer la coopération internationale pour lutter contre la pêche IUU », M. Sven Biermann, Directeur du Secrétariat International de la FiTI, a souligné la nécessité de la transparence et de la participation dans l’amélioration de la gouvernance des pêches. « La transparence et la participation sont des éléments clés d’une bonne gouvernance, qui sert de base pour faire face aux enjeux majeurs des pêches actuelles, y compris la pêche IUU. Par le biais du Standard de la FiTI adopté récemment, l’initiative fournit aux gouvernements, à l’industrie de la pêche (à la fois à grande et à petite échelle), ainsi qu’à la société civile une approche détaillée et crédible sur la façon d’atteindre et de maintenir de hauts niveaux de transparence concernant la gestion du secteur de pêche maritime ainsi que les activités des pêcheurs et entreprises de pêche. Ainsi, la FiTI ne rend pas uniquement la gestion des pêches plus transparente et plus globale. La FiTI aide également à résoudre d’autres problèmes qui impactent tous les acteurs du secteur de la pêche, en contribuant notamment à la sécurité alimentaire, la nutrition et la stabilité sociale ; soutenant la durabilité des écosystèmes marins ; encourageant le combat contre la corruption ainsi que la pêche illicite, non-déclarée et non-réglementée. En outre, les niveaux de responsabilité et d’ouverture peuvent avoir un impact grandissant sur les décisions des consommateurs et des investisseurs, et cela deviendra un facteur croissant pour la coopération intergouvernementale dans le commerce et la gestion des pêches régionales. » a souligné M. Biermann dans sa présentation.

IISD Reporting Services, à travers sa couverture des séances ENB+, a fourni un rapport sommaire de la Conférence Internationale sur la Transparence et la Durabilité dans l’industrie des produits de la mer, disponible

Website de la conference